Donnerstag, 20. April 2017

KPR-3: Jour 13 | Langeneichstädt - Merseburg




J’ai dormi comme un bébé après avoir partagé la table de la famille Fischer. Cornelia m’a tout de suite prise dans les bras mais son premier réflexe a été de me montrer le jardin. Mon instinct ne m’a pas trompée. J’avais frappé à la bonne porte. Le soir d'avant, on parle d’actualité et d’agriculture. Cornelia a toujours opté pour une position alternative. Elle a quitté le village tôt pour Halle puis a fui à l'Ouest. La DDR : ce sont des pensées imposées. Après un passage en Bavière, elle est revenue maintenant au village pour s’occuper de sa mère et surtout pour mettre place une exploitation agricole labelisée Demeter.
C’est une entreprise familiale de 4 personnes : le couple et leur fils avec sa fille. On parle alors d’énergie, de l’impact des pensées sur l’eau. Par exemple, des fleurs de pissenlit séchées pour alimenter la terre, du jour de la fête de l’eau ( à une certaine époque, on fêtait et remerciait l’eau). On parle du câble d’électricité que la commune veut placer sous terre, proches des cultures, ce qui serait une catastrophe puisque ces câbles amènent de la chaleur et cette chaleur attire les souris et les souris se fournissent en pousses et en ce qui devrait germer.
Continuez votre combat ! C’est beau. Merci pour votre accueil. En avant pour Merseburg. Le dôme pointe à l’horizon. Et des conversations intéressantes.

Keine Kommentare :