Mittwoch, 19. Juli 2017

KPR - 3 : Jour 103 I Subotica - Vlaska

Je suis heureuse. Je me lève à 5h00. Je déguste le lever de soleil et j'entends le premier tracteur arriver. Je décampe et marche jusqu'à 8h30 jusqu'à ce que j'aperçoive une plaque tessinoise.



Alors, j'en profite pour lancer un "BUON GIORNO!" et Dragan m'accueille dans son beau jardin. Il est à moitié en Suisse et en Serbie. On parle italien puisque cela fait 27 ans qu'il habite près de Lugano. Je comprends alors que j'ai atteint une partie de la Serbie (Serbie centrale) où il y a énormément de personnes qui ont quitté le pays pour la France, l'Allemagne, la Suisse ou l'Autriche, à cause de la guerre. Aujourd'hui, je parle pas moins de quatre langues. C'est drôle de passer d'une maison à l'autre et de retrouver quelque chose de "connu". Mes interlocuteurs qui ont vécu à Paris, Vienne, Zurich… ont l'accent français, le dialecte viennois ou encore parlent le Züritütsch! J'aime ça. La terre, le monde devrait pouvoir prospérer dans ce sens. Mixité, hybridité, variété, mélange des horizons.

Le long de ma route, je remarque aussi des sortes de "palais", de grandes maisons colorées à plusieurs étages, enfermées par une clôture. On m'explique que c'est grâce à l'Ouest que la région a pu se développer. N'empêche, c'est quand même un peu "mort" ou "terne", car la jeune génération n'est pas forcément là, ou juste pour les vacances… Moi qui pensais voir défiler sous mes yeux la simplicité, la pauvreté des villages. Non! A bas les préjugés! Chaque jour, je dois régler mes perceptions, en accepter de nouvelles. La Serbie a une sacrée, longue histoire. Avant le peuple slave, il y avait des peuples roumains, et il y a toujours des personnes qui parlent le roumain ici.


Ma journée est longue et chaude. Les gens veulent se faire photographier avec moi. Je me laisse faire. C'est drôle. Comme une star… Et puis, une interview spontanée à la TV régionale serbe… Bon, il faut que je continue. Et la quête de musées et d'artistes n'est pas si évidente. C'est la vie qui a pris le dessus.

Keine Kommentare :