Sonntag, 23. Juli 2017

KPR - 3 : Jour 107 I Aleksinac

L'hôtel dans lequel je me trouve est un "resort" dirigé par un entrepreneur turc. D'ailleurs, tout est turc, même les clients. C'est un entre-deux. Je n'aime pas l'ambiance et j'ai mauvaise conscience. La nature, les gens, le projet, les artistes me manquent. Mais j'accepte de faire une pause, de me mettre à l'abri et j'apprécie aussi ce temps rien que pour moi. Les touristes, de passage ou vacanciers, se comportent comme des colons grossiers. Tu n'as qu'à voir au petit-déjeuner. Je suis dégoûtée. C'est un plan de bataille, un massacre de nourriture. Je déteste l'insensibilité. Demain, je reprends la route. J'espère que c'est la dernière fois que j'aurai affaire à un hôtel.


Keine Kommentare :