Dienstag, 22. August 2017

KPR - 3 : Jour 137 | Stari Doiran - Xhrovrysi

Seulement quelques kilomètres et je suis dans le neuvième pays de mon itinéraire. Il me faut parcourir une route, comme une sorte de tunnel, barricadée de barbelés des deux côtés.



Le douanier inspecte ma carte d’identité. Il y a un petit couac, mais je ne comprends pas pourquoi. Je passe, contrairement aux nombreux migrants qui étaient là, il y a quelques temps, dans le sens inverse. A plusieurs reprises, on m’a dit de faire attention, «qu’ils seraient dans les bois et qu’ils me menaceraient». Comme s’ils étaient des bêtes sauvages, féroces! Je suis un peu choquée. J’apprends aussi pourquoi les Macédoniens m’ont fait ce genre de remarques. Ils leur ont accordé leur confiance et ils ont été blessés, des maisons ont été endommagées.
La Grèce est sous mes pieds. Je sens le parfum des figuiers. J’apprécie ces étendues et les chemins créés par des troupeaux de moutons, Les maisons sont blanches. Il y a un calme magistral. J’apprends mes premiers mots en grec. J’ai une bonne impression. Je veux savourer ce moment seule dans ma tente. 

Keine Kommentare :